» » Eglise et Séminaire de Saint-Joseph 聖若瑟修院及聖堂, Macao 澳门

Eglise et Séminaire de Saint-Joseph 聖若瑟修院及聖堂, Macao 澳门

Eglise et Séminaire de Saint-Joseph 聖若瑟修院及聖堂, Macao 澳门 : Le Séminaire

Le Séminaire de Saint-Joseph fut fondé en 1728 par les Jésuites au service de l'Empire portugais. Avec le Collège Saint-Paul, construit par les Jésuites en 1594 mais détruit par un incendie en 1835, le séminaire constitua la principale base de formation des missionnaires catholiques d'Extrême-Orient, en particulier pour la Chine. Le programme académique du séminaire était équivalent à celui d'une université occidentale. 

Les jésuites furent forcés d'abandonner ce séminaire en 1762, quand ils furent expulsés par les autorités portugaises lors de la suppression de la Compagnie de Jésus. Le Séminaire suspendit alors ses activités jusqu'en 1783, date à laquelle il fut rouvert par les Lazaristes de Goa. Rapidement, cette institution acquit une grande réputation et forma de nombreux prêtres chinois. En 1800, la reine D. Maria I donna à cette institution le titre de «Maison de la Congrégation des Missions». C'est la deuxième plus ancienne institution universitaire de Macao, après le Collège de São Paulo.

Pendant les guerres napoléoniennes, le séminaire connut de grandes difficultés pour recruter des enseignants. De 1836 à 1860, les activités d'enseignement du Séminaire furent complètement suspendues. En 1862, le séminaire fut retourné aux jésuites et recommença ses activités d'enseignement. Mais en 1870, les jésuites furent à nouveau expulsés de leurs postes universitaires, suite à la décision du gouvernement du Portugal interdisant à tout étranger d'être un enseignant au sein de séminaires ou écoles catholiques opérant dans l'Empire portugais. Malgré les protestations des citoyens, le décret fut appliqué, ce qui affecta sérieusement l'enseignement portugais à Macao. Avec l'expulsion des jésuites, le séminaire fut réorganisé et opéré par des prêtres diocésains locaux.

En 1890, les jésuites reprirent le contrôle du séminaire jusqu'en octobre 1910, où tous les jésuites furent de nouveau expulsés de l'Empire portugais, y compris de Macao. Le séminaire, gravement affecté par cette mesure, fut de nouveau dirigé par des prêtres diocésains locaux.

En 1929, en raison du manque d'enseignants, les jésuites reprirent le contrôle du séminaire pour finalement l'abandonner définitivement en 1940. Le séminaire devint la propriété du diocèse de Macao qui en administre maintenant le fonctionnement. Il redevint l'un des principaux centres de formation missionnaire pour l'Extrême-Orient. Ses étudiants venaient principalement de Macao, de Hong-Kong, du Portugal, du Timor et de la Chine continentale. L'enseignement y était mixte, en comportant deux programmes d'enseignement différents, l'un de matrice portugaise et l'autre de matrice chinoise. Le programme chinois suivait les directives et les programmes officiels élaborés par l'Eglise catholique chinoise pour former des missionnaires capables d'évangéliser la Chine. 

En raison du manque de vocations sacerdotales, la formation au séminaire cessa de fonctionner en 1967.

Eglise et Séminaire de Saint-Joseph 聖若瑟修院及聖堂, Macao 澳门 : Le Séminaire

Eglise et Séminaire de Saint-Joseph 聖若瑟修院及聖堂, Macao 澳门 : L'église

Attachée au Séminaire de Saint-Joseph, l'église de Saint-Joseph a été construite par les jésuites en 1758 pour répondre aux besoins religieux des séminaristes. L'église Saint-Joseph ainsi que les ruines de Saint-Paul sont des exemples uniques de l'architecture baroque en Chine. C'est une église imposante, exubérante, élégante, majestueuse et solennelle.

La façade de l'église a une largeur de 27 mètres et une hauteur maximale de 19 mètres. Cette façade typiquement baroque, de couleur jaune prédominante, est surmontée d'un fronton incurvé, présentant l'insigne des jésuites au centre. La façade est ornée de décorations en stuc peintes en relief blanc.

L'église suit le modèle d'une croix latine, mesurant 16 mètres sur 27 mètres. Ses trois autels sont richement ornés et présentent des frontons soutenus par quatre colonnes en spirale, ornées de sculptures dorées. Le point culminant de l'église est constitué d'un dôme monumental d'un diamètre de 12,5 mètres et d'une hauteur maximale de 19 mètres. Le dôme est décoré par deux cercles de fenêtres quadrangulaires parallèles permettant la ventilation de l'ensemble. Dans le maître-autel, plus imposant que les autels latéraux, se trouvent les images de saint Joseph (au centre), de saint Ignace de Loyola (fondateur de la Compagnie de Jésus) et de saint François Xavier. 

L'église Saint-Joseph possède une collection de pièces d'art sacré d'une grande valeur religieuse et artistique, et cette collection comprend l'une des reliques les plus précieuses de Macao, un os du bras droit de Saint François Xavier. Une porte derrière l'autel donne accès à un vieux puits et à un petit jardin. Les conditions acoustiques de cette église catholique sont exceptionnelles, ce qui en fait un lieu idéal pour les concerts du "Festival international de musique de Macao".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.