Home » Nos voyages » Nouvelle Zélande » Ile du Sud » West Coast » Route Haast Hokitika » Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande

Premier jour de l’année et déjà une première mauvaise nouvelle… Nous venons d’apprendre le terrible accident sur le Bund à Shanghai à l’occasion du réveillon de la nouvelle année. Un mouvement de foules a provoqué la mort d’au moins 36 personnes tandis que 47 furent blessés. Sans être grand visionnaire, cela pourtant plusieurs années que je prédisais un tel accident à Shanghai. Nous avions déjà fait demi-tour devant la dangerosité évidente de rassemblements de foules, notamment lors du nouvel an chinois. Mais pourquoi donc pas un peu plus de clairvoyance de la part des autorités de Shanghai, qui sont par ailleurs loin d’êtres stupides? Est-ce, comme le disent certains, le désir de vouloir battre un nouveau record d’affluence dont la Chine pourrait se targuer fièrement? Toujours est-il que le bilan est lourd et que ce sont uniquement des jeunes, non shanghaiens, venus pour la plupart étudier dans la ville phare de la Chine moderne.

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Ship Creek

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Ship Creek, à proximité de Haast
Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Ship Creek, à proximité de Haast

Nous quitterons le hameau de Haast pour longer, par une route paisible et quasi déserte, la côte ouest en remontant vers le Nord. A proximité de Haast, nous nous arrêterons pour découvrir la baie « Ship Creek », une jolie plage où viennent se dérouler d’imposantes vagues formées en mer de Tasmanie. Un chemin y est aménagé permettant de se balader dans les dunes, et de mieux comprendre la faune et la flore des lieux grâce à une série de panneaux pédagogiques qui jalonnent le parcours.

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Point de vue sur la mer de Tasmanie
Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Point de vue sur la mer de Tasmanie
Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Bruce Bay
Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Bruce Bay

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Fox Glacier

Après environ 2h – 2h30 de route depuis Haast, nous arrivons près du glacier Fox. L’effet du réchauffement climatique y est clairement visible. Des panneaux situés sur le bord de la route d’accès indiquent les différentes positions du glacier au fil des années. En un peu plus d’un siècle et demi, le recul est saisissant. Il se mesure en centaines de mètres, probablement même en kilomètres. Une fois notre voiture garée sur un grand parking autrefois occupé par le glacier, il nous faudra moins de 45 minutes de marche pour atteindre enfin la falaise glaciaire, zone d’ablation, et admirer ce qui reste du glacier qui descend de la chaîne du Mont Cook et qui a laissé devant lui, en reculant années après années, une immense vallée glaciaire.

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : lac Matheson
Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : lac Mathewson et vue sur le Mont Cook

Nous mangerons à proximité du glacier, au pied du lac Matheson, un endroit absolument charmant et reposant, avec une vue splendide sur le massif du Mont Cook. Nous vous recommandons vivement le restaurant café « Lake Matheson« . On y mange très bien, il est idéalement placé et pour l’anecdote, de nombreux français font partie du personnel.

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Okarito

Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Okarito
Route Haast Hokitika, Ile du Sud, Nouvelle-Zélande : Okarito

Nous continuons notre route vers le Nord, mais faisons un détour par la baie Okarito et le hameau qui porte le même nom. C’est une lagune côtière qui constitue le plus grand marécage naturel de Nouvelle-Zélande. Plusieurs petites rivières se jettent dans la lagune, en provenance du lac Mapourika. Elle abrite de nombreuses espèces d’échassiers, notamment le Kotuku oiseau extrêmement rare (grande aigrette de l’Est). C’est le seul lieu connu en Nouvelle-Zélande pour la reproduction de cette aigrette. À l’extrémité sud de la lagune, se trouve la petite colonie d’Okarito. C’était à l’origine un village minier d’orpailleurs, dont la population atteignit plus de 1500 âmes en 1866. Aujourd’hui, seule une trentaine de personnes y vivent de manière permanente. Parmi eux, on peut recenser deux personnes célèbres, l’écrivain Keri Hulme auteur anglo-saxon à succès et le photographe paysager Andris Apse.

Sur la fin du parcours, nous croiserons dans le sens inverse de très nombreux camions de la laiterie de Hokitika, qui partent le soir (et probablement également le matin) sillonner les fermes dans un rayon de plusieurs dizaines de kilomètres pour récupérer la production laitière de milliers de vaches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.