Glen Line Building (1922), N°28 Le Bund, Shanghai
» » » Glen Line Building (1922), N°28 Le Bund, Shanghai

Glen Line Building (1922), N°28 Le Bund, Shanghai

L'un des plus beaux bâtiments de l'ancienne concession internationale

La Glen Line Ltd., une compagnie de transport écossaise fondée dans les années l850s, ouvra ses nouveaux locaux sur le Bund le 28 Février 1922.

Le bâtiment, conçu par Tug Wilson du célèbre cabinet d'architectes Palmer & Turner, dans un style "Renaissance Libre", a généralement été considéré comme l'un des plus beaux jamais construits dans l'ancienne concession internationale. Le rez-de-chaussée était occupé par les bureaux de l'agence orientale de la Glen Line. L'entrée principale donnant sur le Bund se caractérise par un imposant portique à deux colonnes de granit encadrant chaque côté. Les étages supérieurs étaient loués à d'autres entreprises, tandis que la tour située au-dessus de l'immeuble servait de logement de fonction pour le directeur de l'agence Glen Line.

Une autre entrée imposante, donnant sur la Beijing Lu 北京路, conduisait à l'un des plus grands espaces de bureaux, d'environ 8000 pieds carrés, situés dans la ville. Des escaliers distincts étaient prévus pour séparer la classe non fortunée chinoise des étrangers.

La Glen Line Ltd. a été acquise par la Blue Funnel Lines en 1935, et bien que le bâtiment a continué à être connu sous son ancien nom, son bureau local ferma en Mars 1936. Le consulat allemand emménagea dans le bâtiment en Avril 1936 après la démolition de leurs anciens locaux. Puis, le bâtiment fut vendu par Jardine, Matheson & Co., qui agit comme intermédiaire, à des intérêts japonais seulement quatre mois avant l'occupation japonaise de la ville. Après la guerre, il fut repris par la marine américaine et abrita le bureau de poste de la flotte. La marine entreprit une rénovation du bâtiment et un étage fut transformé en deux appartements pour les visiteurs. Puis, le consulat américain succéda à la marine. Il Il abrite maintenant le bureau de la culture, de la radio, du film et de la télévision de Shanghai.

Répondre