3 heures de routes, droites puis sinueuses, depuis Xiàmén sont nécessaire pour rejoindre, au sud-ouest, la région montagneuse (sommets culminants à 1400 m) du Mǐnxī 闽西, territoire des Hakkas depuis leurs premières migrations vers le Sud au IXe siècle.

 

Disséminées sur plus de 120 km, dressées au milieu de rizières, de champs de thé ou de tabac, les Tu Lou (Tǔ Lóu), habitations en terre de plusieurs étages, circulaires ou carrées, pouvant abriter jusqu’à 800 personnes, surprènent et fascinent par leur silhouette insolite. Construites dans un but défensif, autour d’une cour centrale avec des fenêtres ouvertes vers l’extérieur seulement à partir du 1er étage et une seule entrée, servant d’habitation à tout le clan, les Tǔ Lóu fonctionnaient comme des entités villageoises et étaient aussi appelées « petits royaumes familiaux » ou « petites villes prospères ».

 

Les Tǔ Lóu présentent des murs de boue fortifiés couverts par des toits de tuiles avec de larges avant-toits en surplomb. Les constructions les plus élaborées datent des XVIIe et XVIIIe siècles. Les bâtiments étaient divisés verticalement entre les familles qui disposaient chacune de deux ou trois pièces à chaque étage. Contrastant avec l’aspect sobre de l’extérieur, l’intérieur des Tǔ Lóu étaient conçu pour le confort et souvent richement décoré. Ces édifices sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco en tant qu’exemples de bâtiments exceptionnels de par leur taille, leur tradition de construction et leur fonction, ils constituent un exemple unique de peuplement humain, fondé sur une vie en communauté et des besoins défensifs tout en maintenant une relation harmonieuse avec leur environnement.

Cliquez pour lire la suite

  • Pays : Chine
  • Région : Fujian 福建
  • Année du voyage : 2009
  • Durée du voyage : 4 jours

Répondre