» » L’ancienne capitale royale d’Anuradhapura, Sri Lanka

L’ancienne capitale royale d’Anuradhapura, Sri Lanka

L'ancienne capitale royale d'Anuradhapura, Sri Lanka : Le jardin des Stupas

La ville d'Anuradhapura est située à 220 kilomètres de Colombo dans la province du centre-nord du Sri Lanka. Fondée au VIème siècle avant JC, elle fut la capitale du Sri Lanka du IVème siècle avant notre ère jusqu'au début du XIème siècle après JC et ne compta pas moins de 130 dirigeants successifs. A son apogée, la ville accueillait plus de 10.000 moines bouddhistes, tandis que ses stupas furent les plus gigantesques jamais construits par l'homme. Aujourd'hui, cette ancienne capitale du Sri Lanka est devenu sacrée pour l'ensemble des bouddhistes, et le site, couvrant une superficie de 40 kilomètres carrés, est considéré comme un site archéologique majeur au monde et figure au patrimoine mondial de l'UNESCO.

L'ancienne capitale royale d'Anuradhapura, Sri Lanka : Abhayagiri Stupa

Selon Mahavamsa, la grande chronique du Sri Lanka, la ville d'Anuradhapura fut ainsi nommée en référence à un ministre appelé Anuradha qui décida l'établissement d'un village sur les lieux. Il était l'un des ministres qui accompagnaient le roi indien Vijaya, qui, selon la tradition, fonda le peuple cinghalais au Sri Lanka.

Ce fut le roi Pandukabhaya qui en fit sa capitale au IVème siècle avant notre ère. Ce fut au cours de la période de son petit-fils le roi Devanampiyatissa que le bouddhisme fut apportée au Sri Lanka par Mahinda, le fils de l'empereur indien Asoka.

Le roi Vijayabahu I, après avoir défait les envahisseurs Chola en 1070, décida de transférer la capitale royale d'Anuradhapura vers Polonnaruwa.

 

L'ancienne capitale royale d'Anuradhapura, Sri Lanka : Une administration étonnamment humaniste

La popularité de la ville grandit à la fois comme un centre rituel et un centre administratif, attirant ainsi une population de plus en plus importante. Pour accompagner cet afflux de nouveaux résidents, d'importants travaux d'expansion et d'amélioration des infrastructures furent menés. Le roi Vasabha fit construire de nombreux étangs, alimentés par un réseau de canaux souterrains, pour alimenter en eau la ville. Des jardins furent également aménagés dans la ville, certains étant strictement réservés aux membres de la famille royale.

L'ancienne capitale royale d'Anuradhapura, Sri Lanka : Elephant Pond

Les soins de santé et l'éducation furent deux autres priorités notables des autorités, décidément très modernes pour leur époque. La ville comptait ainsi plusieurs hôpitaux. Le roi Pandukhabaya, au cours de l'assainissement de la ville fit construire le premier hôpital. Au IVème siècle, le roi Upatissa II fournit des maisons pour les infirmes et les aveugles.  

Le roi Buddhadasa (337-365 après JC), lui-même un médecin de grande réputation, fit nommer un médecin pour chaque dix villages. Un dixième du revenu des champs était prélevé pour financer ces médecins. Il mit également en place des refuges pour les malades dans tous les villages. Des vétérinaires furent même nommés pour soigner les animaux.

Le roi Kassapa V (914 -923 après JC) fonda un hôpital près de la porte sud d'Anuradhapura. Le général Sena au Xe siècle fit construire un hôpital proche de la rue d'apparat (Managala Veediya).

Une main-d'œuvre importante était également employée pour garder la ville propre.

 

L'ancienne capitale royale d'Anuradhapura, Sri Lanka : Nos visites 

Nous passerons une journée complète sur le site de l'ancienne capitale royale et nous visiterons notamment les monuments suivants :

 

Répondre