Home » Nos voyages » Corée » Séoul » Sanctuaire Jongmyo » Le Sanctuaire Jongmyo (종묘), Séoul, Corée du Sud

Le Sanctuaire Jongmyo (종묘), Séoul, Corée du Sud

Posté dans : Corée, Sanctuaire Jongmyo, Séoul 0

 

Une cérémonie funéraire la plus vieille au monde, inscrite au patrimoine de l'UNESCO

Le sanctuaire de Jongmyo abrite les tablettes ancestrales des rois et reines de la dynastie Joseon. C’est un ensemble de bâtiments symbolique qui atteste la légitimité de l’ancienne famille royale. Le roi s’y rendait périodiquement pour participer à des rites ancestraux et faire des vœux pour la sécurité du peuple et de l’État. C’est le plus ancien et le plus authentique des sanctuaires royaux confucéens consacrés au culte des ancêtres. Il s’élève sur un plan unique en son genre, qui a été entièrement conservé. Construit à la fin du XIV siècle par le premier roi de la Dynastie Joseon, Lee Seong-Gye (1335-1408), il a été détruit au XVI siècle pendant l’invasion japonaise, puis reconstruit au début du XVII siècle ; certains bâtiments ont été agrandis par la suite.
Le sanctuaire de Jongmyo et son terrain occupent un site de forme ovale de 19,4 hectares. Les bâtiments sont situés dans des vallées et entourés de collines basses, ainsi que d’éléments artificiels, bâtis sur le site pour y renforcer l’équilibre des éléments naturels suivant les principes traditionnels du pungsu.

Les deux principaux éléments du sanctuaire de Jongmyo sont :

Le Sanctuaire Jongmyo, panoramique

le sanctuaire principal, le Jeongjeon, contenant les tombes des 19 rois (ou reines) les plus importants

Jongmyo_008

Un sanctuaire auxiliaire, le Yeongnyeongjeon (Pavillon de la Paix éternelle)

 

Les autres éléments sont : le Mangmyoru (pavillon de bois où le roi se recueillait devant la mémoire de ses ancêtres royaux) ; le Gongmingdang (sanctuaire dédié au roi Gongming de la dynastie Goryeo, construit par le roi Taejo de la dynastie Joseon) ; le Hyangdaecheong (pavillon où sont conservés les objets rituels) ; et le Jaegung (bâtiment comprenant une salle centrale et deux ailes, où le roi et les autres participants attendaient avant la cérémonie). L’architecture de Jongmyo est rigoureusement conforme à la doctrine confucéenne du culte des ancêtres et parfaitement adaptée au rituel des cérémonies confucéennes, supervisées strictement par les rois. Le sanctuaire a conservé sa forme originelle, qui date de la dynastie Joseon.
Les rites traditionnels du culte des ancêtres (les Jongmyo Jerye) sont encore pratiqués par les descendants de la famille royale, de même que la musique et les danses rituelles qui les accompagnent. Tout ce qui concerne la construction et la gestion du sanctuaire de Jongmyo ainsi que les Jongmyo Jerye, a été minutieusement consigné dans les protocoles royaux de la dynastie Joseon.

 

Jongmyo Jerye, un rituel très normé

Les descendants de la famille royale pratiquent le premier dimanche du mois de mai de chaque année ce rituel traditionnel du culte des ancêtres, appelé Jongmyo Jerye. Lors de la visite du site, la guide nous a dit qu'il était en fait pratiqué deux fois par an. Nous n'avons pas eu la chance de voir ce rite qui doit certainement attirer une foule énorme de badauds. Malgré tout, nous avons essayé de collecter des informations détaillées sur ces protocoles royaux vieux de plus de 500 ans :

  • Purification "Jaegye"

Le rite commence par une étape de purification "Jaegye" que le roi et son entourage observent durant 7 jours, afin de purifier leur esprit et leur corps. Cette procédure leur interdit par exemple de condamner une personne à la peine de mort ou de publier des textes de loi punitifs. Seule une nourriture simple est autorisée tandis qu'écouter de la musique est proscrit, tout comme la visite de malades ou autres formes de condoléances.

Au terme de cette étape initiale, le cortège royal part du Palais Gyeongbokgung (경복궁) pour se rendre au Sanctuaire de Jongmyo.

  • Prendre positions "Chiwiwi"

Lorsque les boîtes contenant des encens et des papiers de prières s'approchent de Jeongjeon, danses et musiques commencent, signalant le début du rituel. Au nom du roi, les officiels Choheongwan (ceux qui sont en charge de déposer la première coupe de vin sur l'autel) se dirigent vers leur position désignée devant l'autel de chaque chambre funéraire, tandis que les majordomes vont se laver les mains pour purifier leur corps et leur âme, rendre grâce aux esprits des ancêtres royaux et enfin prendre place à leur position rituelle.

  • Rituel pour commencer les services "Cheonghaengrye"

Tous les officiels prennent place. L'officiel en chef du rituel de chaque chambre funéraire (19 dans le Jeongjeon) place les tablettes des esprits (chacune contenant 6 trous pour permettre aux esprits d'aller et venir) au centre de l'autel. C'est alors que l'officiel Chanrye (celui qui aide le roi à respecter le protocol) demande au roi de démarrer officiellement le rituel. A nouveau, la musique se fait entendre pour rythmer une danse traditionnelle, l'officiel Choheongwan de chaque chambre funéraire ou le roi, s'agenouille et effectue une révérence 4 fois de suite devant l'autel. Puis l'ensemble des officiels se prosterneront à leur tour 4 fois.

  • Rituel pour accueillir les esprits "Singwanrye"

Dirigé par le Chanrye, les Choheongwan offrent du vin et de la nourriture aux esprits des ancêtres royaux. Une danse et une musique spéciales sont alors jouées. Puis, les Choheongwan regagnent leur position initiale.

  • "Jinchan"

Les Cheonjogwan (ceux qui portent la nourriture rituelle) et les Bongjogwan (ceux qui servent la nourriture rituelle) exécutent le rituel de la mise en place de la table devant chaque autel. L'officiel en chef du rituel place la nourriture devant les tablettes des esprits. L'orchestre de la terrasse supérieure joue une musique particulière.

  • Rituel pour offrir le vin

Il y a 3 rituels pour offrir le vin. Le roi, ou les Choheongwan offrent la première coupe de vin. Le premier héritier offre la seconde coupe de vin. Le premier ministre offre quant à lui la troisième et dernière coupe de vin. Pendant ce temps, des prières sont récitées par les Daechukwan tandis que tous les majordomes et autres invités se prosternent en mémoire des ancêtres royaux.

  •  Rituel pour partager la nourriture et le vin "Eumbok"

Les Cheonjogwan reçoivent les bénédictions des ancêtres en partageant la nourriture et le vin rituels. Puis, le Chanrye invite les Cheonjogwan à regagner leur position initiale où ils se prosterneront à nouveau 4 fois, ainsi que l'ensemble de l'assemblée.

  • "Cheonbyeondu"

Tandis que l'orchestre de la terrasse supérieure joue une musique dédiée, une partie des offrandes réalisées est retirée de l'autel.

  • "Songsin"

Les Cheonjogwan se prosternent 4 fois en mémoire des esprits des ancêtres, suivis par les majordomes et l'ensemble des invités. Les Daechukwan remettent le couvercle sur les tablettes des esprits, puis les brandissent.

  • "Mangryorye"

Les Daechukwan brûlent les papiers de prières, puis viennent informer le roi que le rituel est terminé avant de reprendre leur place initiale. Les majordomes se prosternent 4 fois. Le roi se retire dans le Jaegung. La cérémonie est terminée.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.