» » » Shangri-La (Xiānggélǐlā 香格里拉), chef-lieu de la préfecture autonome tibétaine de Dêqên, Yunnan (Yúnnán 云南)

Shangri-La (Xiānggélǐlā 香格里拉), chef-lieu de la préfecture autonome tibétaine de Dêqên, Yunnan (Yúnnán 云南)

2011_04_30030

La route des confins tibétains :

L'ouverture en 1992 de Shangri-La (Xiānggélǐlā 香格里拉) aux étrangers s'inscrit dans une volonté de promotion touristique de lla part des autorités locales.

 

 

2011_04_30035

Cet itinéraire, magnifique, au départ de Lijiang (Lìjiāng 丽江) permet d'aborder le Kham (Kāng 康), l'ancien Tibet oriental, aujourd'hui morcelé entre l'est du Tibet (XīZàng, 西藏), le nord-ouest du Yunnan (Yúnnán 云南), l'ouest du Sichuan (Sì Chuān 四川) et le sud du Qinghai (Qīnghǎi 青海). Ce point de passage, qu'empruntaient jadis les caravanes acheminant le thé en briques du Yunnan vers le Tibet, était autrefois un important centre lamaïque.

 

 La lamaserie Song Zan Lin (Sōng Zàn Lín松赞林)

 

2011_05_01011

2011_05_01009

 

2011_05_01014

 

2011_05_01016

En bordure de Shangri-La (Xiānggélǐlā 香格里拉), se trouve d'ailleurs la lamaserie Song Zan Lin (Sōng Zàn Lín松赞林) fondée au XVIIème siècle et qui fut l'une des 13 lamaseries de la secte des "bonnets jaunes" (voir notre article sur le bouddhisme tibétain). Ce monastère compte actuellement près de 600 moines.

 

Un nom imaginaire

Shangri-La est le nom d'un lieu imaginaire décrit dans le roman Lost Horizon écrit par James Hilton en 1933. On parle dans ce livre d'un lieu fermé, situé aux extrémités occidentales de l'Himalaya et dans lequel l'on voit de merveilleux paysages, et où le temps est détendu dans une atmosphère de paix et tranquillité. Lost Horizon narre l'histoire de rescapés d'un accident d'avion qui réussissent à atteindre une lamaserie utopique, appelée « Shangri-La », aux confins du Tibet.

 

En 2001, dans le but d’attirer les touristes, le comté de Zhongdian (中甸县 Zhōngdiàn) fut renommé Shangri-La (Xiānggélǐlā 香格里拉). Malgré tout, cette région du Yunnan (Yúnnán 云南) reste encore très préservée du tourisme de masse et fut l'étape de notre voyage la plus reposante, la plus oxygénante (malgré l'altitude 3160m) et la plus dépaysante ; l'Himalaya et le Tibet sont aux portes de cet alti plateau.

 

Le pâturage d'altitude Napahai

2011_05_01026

 

2011_05_01046

2011_05_01058

2011_05_01038

 

Une bonne manière d'apprécier Shangri-La est de se promener dans le pâturage d'altitude de Napahai (Nà Pà Hǎi 那帕海), coincé entre les sommets enneigés de l'Himalaya et bordé de villages tibétains. Une balade à cheval permet d'approcher les nombreux troupeaux de yacks et de chevaux en semi liberté disséminés sur cet immense espace.

 

2011_04_30049

2011_04_30048

2011_04_30050

 

2011_04_30043

 

2011_05_01004

 

Nous vous recommandons également dormir dans l'auberge de jeunesse située en bordure de Napahai. Vous y dormirez dans une maison traditionnelle faite entièrement en bois et vous profterez d'une vue somptueuse sur le paturage. L'accueil y est, par ailleurs très sympathique, et la cuisine très bonne et abordable, ce qui ne gâche rien!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.