Le Bund, Shanghai 外灘
» » » Le Bund, Shanghai 外灘

Le Bund, Shanghai 外灘

Des berges boueuses

Lorsque George Balfour, le premier consul britannique à Shanghai, établit, avec plusieurs marchands compatriotes, la première concession dans les années 1840 sur les rives du nord de la veille ville, ils nommèrent l’endroit « Le Bund », nom d’origine anglo-indienne désignant une « rive boueuse ». Ils n’imaginèrent certainement pas que ces terres boueuses et stériles où seuls les roseaux poussaient, pourraient devenir un jour l’icône mondialement connue de Shanghai.

LeBund-004

Aujourd’hui, le bund est appelé waitan (外灘) par les Chinois et signifie « la berge des étrangers ». Lieu mythique de Shanghai sur la rive ouest du Huangpu (黄浦江), il offre d’un côté une vue spectaculaire sur la quartier des affaires de Shanghai (Liujiazui 陆家嘴, situé dans le district de Pudong) et de l’autre, une vue non moins somptueuse sur les édifices de style occidental, anciennes banques ou comptoirs coloniaux des années 1930.

Le boum du temps des concessions

Au XIXe siècle, les guerres de l’opium et l’ouverture du port aux Occidentaux donnent naissance à un traffic commercial intense ; les bateaux étrangers viennent accoster sur le Bund et en quelques décennies des fortunes se font. Les devises circulent, les concessions connaissent un véritable boum économique et sur le Bund, fleurissent des constructions aux couts extravagants et aux standards les plus élevés pour l’époque.

À la fin des années 1930, du fait du début de la Seconde Guerre mondiale, de nombreux militaires (Britanniques, Américains, Français, Italiens, Japonais, etc.) stationnent dans le port, le long du Bund. À l’aube des années 1940, il comprenait les centres d’affaires de la majorité voire de la totalité des entreprises étrangères opérant en Chine dont les quatre principales banques de la République de Chine.

Shanghai hiberne sous Mao

À l’arrivée des communistes au pouvoir, en 1949, la quasi-totalité des institutions financières quittèrent le pays alors que les hôtels et les clubs cessèrent leurs activités. Les statues coloniales qui parsemaient la promenade furent déboulonnées. Le siège du nouveau gouvernement communiste y tient un temps résidence. Patrick Cranley, confondateur de la Shanghai Historic House Association note que sur le Bund « entre 1950 et 1990, aucun building n’est construit, mais aucun n’est détruit. La ville est dans un état de gel avancé sous Mao ».

Ouverture au monde et reconversion touristique

Le Bund vu depuis Lujiazui, le quartier d'affaires de Pudong
Le Bund vu depuis Lujiazui, le quartier d’affaires de Pudong

 

Le Bund, vu depuis Lujiazui, le quartier d'affaires de Pudong
Le Bund, vu depuis Lujiazui, le quartier d’affaires de Pudong

À la fin des années 1970 et au début des années 1980, dans le cadre de la libéralisation de la Chine, la majeure partie des bâtiments du Bund furent restaurés pour redevenir des hôtels, des banques ou des institutions financières. Une nouvelle promenade située 10 m au-dessus du niveau de la rue fut construite. À partir des années 1990, le Bund devient l’une des attractions touristiques majeures de Shanghai. Pendant les années 2000 ouvrent des boutiques de luxe (Armani, Cartier, Chanel ou encore Rolex), des bars et restaurants branchés, et les palaces sont rachetés par des groupes étrangers et rénovés. Lors de l’exposition universelle de 2010, le Bund est rénové. De nombreuses transformations sont encore en cours vers le Sud jusqu’au Cool Docks, nouveau lieu branché de Shanghai, un peu à l’image de Xin Tian Di.

Architecture

Cartebund

Le style architectural des 52 buildings du Bund varie du style roman au style gothique en passant par les styles de la Renaissance, du baroque, du néo-classique, des Beaux-Arts et enfin de l’Art déco. Du sud au nord les principaux bâtiments sont :

McBain Building, qui abritait les quartiers généraux de Shell et d’Asiatic Petroleum Company.
Shanghai Club, qui abritait le club le plus exclusif de Shanghai.
Union Building, le premier projet du cabinet Palmer & Turner.
NKK Building, le premier bâtiment des années d’or 1920.
Russel & Co. Building, une fortune amassée sur le trafic illégal d’opium.
Great Northern Telegraph Company Building, l’arrivée du télégraphe et du téléphone.
China Merchants Steam Navigation Company Building, la première entreprise chinoise sur le Bund.
HSBC Building, le bâtiment le plus luxueux du canal de Suez au détroit de Béring
Customs House, dont l’horloge et la cloche sont copiées sur celles de Big Ben.
China Bank of Communications Building, dernier édifice construit sur le Bund.
Russo-Chinese Bank Building, une architecture qui imprimera sa marque sur les futurs bâtiments du Bund.
Bank of Taiwan Building, banque fondée lorsque les Japonais occupèrent Taiwan.
North China Daily News Building, aujourd’hui le siège de la compagnie d’assurance American International à Shanghai.
Chartered Bank Building, aujourd’hui surnommé « Bund 18 » et qui abrite notamment le fameux Bar Rouge.
Palace Hotel, aujourd’hui annexe du Peace Hotel.
Peace Hotel ou Sassoon House avec un toit en pyramide vert foncé de 19 m de hauteur et un hall d’entrée Art déco.
Bank of China, le bâtiment qui bouleversa la suprématie des bâtiments étrangers de Shanghai.
Yokohama Specie Bank Building, un joyau sur le Bund.
Yangtze Insurance Building
Jardine Matheson Building, un bâtiment ayant logé deux familles puissamment riches, la famille Jardine (négoce) et la famille américaine Roosevelt
Glen Line Building, construit par une société écossaise du même nom.
Banque de l’Indochine (1914) arborant un style franco-classico-baroque.
Le Peninsula Hotel.
L’ancien consulat général du Royaume-Uni, l’un des premiers bâtiments sur le Bund.

Vues sur Pudong (Lujiazui 陆家嘴)

Coucher de soleil pris en Décembre 2008

Panoramiques pris en Octobre 2013

Répondre