Hong-Kong Park

Hong-Kong Park, un îlot de verdure au milieu de Central

Hong-Kong Park est un parc public de  80.000 m², ouvert en mai 1991 et construit au coût de 398 millions de HK$. Situé au pied des plus beaux ensembles de gratte-ciels de Hong-Kong, sa végétation tropicale aux couleurs verdoyantes forme, en particulier les jours de ciel bleu éclatant, un paysage urbain unique avec les façades de verre en arrière-plan réfléchissant les rayons du soleil.

2009_05_09063
Hong-Kong Park, un îlot de verdure au milieu de centre d’affaires

Hong-Kong Park : Histoire

Une partie du site était connue comme le « Cantonment Hill » (la colline du cantonnement) au début de la colonie en 1841. Sur sa partie supérieure, se trouvait la caserne Victoria, construite entre 1867 et 1910, qui fut démantelée et remise au gouvernement en 1979. La « Glenealy Junior School » occupait également le site jusqu’à 1988. Elle dut déménager pour permettre la transformation de l’endroit en le parc actuel. Le parc fut officiellement inauguré le 23 mai 1991 par Sir David Wilson, le gouverneur de Hong-Kong de l’époque. La construction du parc fut un projet commun lancé par le Conseil Urbain (dissous en 1999) et le Royal Hong Kong Jockey Club (rebaptisé Hong Kong Jockey Club en 1996).

Hong-Kong Park : Bâtiments historiques

Quelques bâtiments historiques de l’ancienne caserne Victoria ont été conservés dans le parc, dont:

  • Cassels Block (début du 20ème siècle), ancienne caserne des officiers britanniques mariés. Depuis 1992, elle abrite le « Hong Kong Visual Arts Centre ».
  • Rawlinson House (début du 20ème siècle), ancienne maison du Général Adjoint des forces britannique, convertie dans les années 1980 comme greffe des mariages (toujours utilisé comme tel), et enfin comme bureau du parc.
  • Wavell House (début du 20ème siècle), les anciens quartiers des officiers britanniques mariés, converti en 1991 comme centre d’éducation volière.

Mais le bâtiment le plus visible et emblématique du parc est certainement le « Flagstaff House », aujourd’hui converti en musée du Thé.

Hong-Kong Park, Flagstaff House
Hong-Kong Park, Flagstaff House

Il fut la résidence de longue date du commandant des forces britanniques à Hong Kong pendant la période coloniale. C’est pourquoi il se nomma « Headquarter House » jusqu’en 1932. Le bâtiment fut conçu dans un style néo-grec. Les historiens soupçonnent qu’il a été dessiné soit par Murdoch Bruce, un Écossais qui était inspecteur des bâtiments, ou par le lieutenant Bernard Collinson du corps des ingénieurs royaux. Le premier occupant fut le major-général George Charles D’Aguilar, officier général commandant de 1844 à 1846, qui occupa également le poste de lieutenant-gouverneur.

Les ailes Est et Ouest du bâtiment ont été bombardées pendant l’invasion japonaise durant la Seconde Guerre mondiale. Une fois réparée par les Japonais, iles en firent la résidence du commandant des forces japonaises d’occupation.

Après la guerre, le « Flagstaff House » fut de nouveau la résidence du commandant et ce jusqu’en 1978, lorsque le commandant déménagea sur Barker Road. Il fut remis à la ville de Hong-Kong par l’armée dans le cadre de la récupération de la caserne Victoria, puis placé sous la responsabilité du Conseil urbain en 1981. En 1984, il fut converti en musée « Flagstaff House of Tea Ware », une branche du « Hong Kong Museum of Art ». Le musée se spécialise dans la collecte, l’étude et l’exposition des services à thé. Il comprend notamment de nombreux échantillons de théières de Yixing, ville de la province du Jiangsu en Chine, ainsi que la plus ancienne théière existante connue au monde.

Le bâtiment fut déclaré monument historique en 1989 et fut alors restauré autant que possible avec son aspect d’origine du milieu du 19e siècle, une structure devant être renforcée, et l’intérieur devant être modifié de sorte qu’il pourrait être utilisé comme un musée.

Une nouvelle aile, la « K.S. Lo Gallery », a été ajoutée en 1995. Elle porte le nom d’un collectionneur local (le Dr. Kwee Seong Lo), qui fit un don important à la ville dans les années 1970. Ce don constitue désormais le noyau de la collection du musée. La nouvelle galerie contient une collection de céramiques et de sceaux chinois.

Hong-Kong Park, Flagstaff House
Hong-Kong Park

Hong-Kong Park : Une volière unique et une serre tenue comme un musée

Hong Kong Park offre, par son paysage naturel au coeur du centre d’affaires, un véritable environnement de détente. Se promener dans la volière « Edward Youde Aviary », la plus grande de Hong-Kong, est une expérience unique : être en pleine forêt tropicale tandis que d’immenses tours de verre vous dominent. Un autre centre d’intérêts réside dans la serre « Forsgate Conservatory » qui, comme tout musée qui se respecte, tient régulièrement des expositions temporaires de plantes, comme par exemple des expositions d’orchidées

Pour toutes ces raisons, le parc de Hong-Kong s’est vu distinguer plusieurs fois.

  • La conception du parc remporta en 1998 le prix d’honneur du design urbain par l’American Institute of Architects.
  • Le parc fut décerné comme l’un des dix meilleurs « bâtiments » des années 90 par un journal de la construction en Mars, 2000.

Article initialement publié le 17 Décembre 2012 et mis à jour le 15 avril 2017

Répondre