Cité interdite de Shenyang

2015_09_19-030

La cité interdite de Shenyang : Les débuts de l’empire Manchu de la dynastie Qing

La cité interdite de Shenyang (Shěnyáng Gùgōng 沈阳故宫), encore appelée le Palais de Mukden (盛京 宫殿) était l’ancien palais impérial de la dynastie Manchu dirigée par les Qing. Elle fut construite en 1625 et les trois premiers empereurs Qing y vécurent de 1625 à 1644. Depuis l’effondrement de la dynastie impériale, la cité interdite de Shenyang a été transformée en un musée.

Cité interdite de Shenyang

La cité interdite de Shenyang : Histoire

Construite à partir de 1625 par l’empereur Nurhaci (Nǔ’ ěr Hā Chì, 努尔哈赤), le fondateur de la dynastie Qing, la cité interdite fut conçue pour ressembler à celle de Beijing, même si elle présente également des notes mandchous et tibétaines. En 1631, des structures supplémentaires furent ajoutées pendant le règne Huangtaiji (Huáng Tài, Jí 皇太極), le successeur de Nurhaci.

Cliquez sur les liens suivants pour visiter les tombeaux de l’empereur Nurhaci et Huangtaiji.

Après que la dynastie Qing soit remplacée par la dynastie des Ming en 1644, la cité interdite de Shenyang perdit son statut de résidence officielle de l’empereur. La cité devint alors un palais régional, même si les empereurs successifs y séjournaient pendant un certain temps chaque année.

En 1780, l’empereur Qianlong (Qián Lóng 乾隆) élargit à nouveau la cité.

En 2004, la cité fut inscrite sur la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO comme une extension du Palais impérial des dynasties Ming et Qing (la Cité Interdite) de Beijing.

2015_09_19-012

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.